Nécrologie

Décès à Libreville de l’ancien Premier ministre gabonais Emmanuel Issoze Ngondet

Décès à Libreville de l’ancien Premier ministre gabonais Emmanuel Issoze Ngondet
Décès à Libreville de l’ancien Premier ministre gabonais Emmanuel Issoze Ngondet © 2020 D.R./Info241

L’information est tombée tel un couperet durant la nuit de mercredi à jeudi. L’ancien Premier ministre gabonais, Franck Emmanuel Issoze Ngondet (septembre 2016 à janvier 2019), est décédé ce jeudi des suites d’une crise d’asthme. Âgé de 59 ans, l’ancien Premier ministre d’Ali Bongo avait été hospitalisé le 21 mai dernier dans une structure hospitalière de Libreville. Alors qu’on le croyait tiré d’affaires, il aurait succombé ce jeudi 11 juin dans cette structure privée de Libreville.



Lire aussi >>> Un ancien Premier ministre gabonais victime d’une crise d’asthme

Le Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir depuis 1968) est en deuil. L’ancien Premier ministre et cadre du parti présidentiel, Franck Emmanuel Issoze Ngondet, est décédé dans la nuit de mercredi à jeudi. Le prédécesseur de Julien Nkoghe Bekale avait occupé le fauteuil de la primature gabonaise durant 2 ans et 3 mois (27 mois). Il avait notamment géré la crise liée à la santé d’Ali Bongo, victime d’un AVC en Arabie Saoudite le 24 octobre 2018 et le report historique des législatives de 2018.

Ali Bongo et son défunt Premier ministre

L’information qui n’était jusque-là qu’une rumeur cette nuit, a été confirmée par plusieurs membres de l’actuel gouvernement gabonais dont le ministre des Affaires étrangères Alain-Claude Bilie By Nzé. Dans un tweet, le ministre s’est dit triste d’appendre "le départ sans retour" d’un "homme d’État au sens élevé du sacerdoce pour la République". Son ancien rival et ancien vice-Premier ministre, Bruno Ben Moumbamba qui a servi Ali Bongo à ses cotés, a salué la mémoire d’un « adversaire mais avant tout un grand serviteur de l’Etat en des temps difficiles  ».

L’hommage d’Ali Bongo à son Premier ministre

Né le 2 avril 1961 à Makokou (Ogooué-Ivindo), Franck Emmanuel Issoze Ngondet avait servi dans plusieurs gouvernements d’Ali Bongo avant de se voir confier les clés de la Primature après la réélection controversée d’Ali Bongo, le 28 septembre 2016. Il aura été le tout Premier ministre dont la Cour constitutionnelle ait ordonné la démission pour n’avoir pas pu organiser des législatives dans les délais légaux. Il sera tout de même maintenu à son poste par Ali Bongo dans l’incompréhension générale avant d’être préféré à Julien Nkoghe Bekalé à 12 janvier 2019.


Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article