Coronavirus au Gabon

Jean Ping appelle les Gabonais à prendre la mesure de la gravité du coronavirus 

Jean Ping appelle les Gabonais à prendre la mesure de la gravité du coronavirus 
Jean Ping appelle les Gabonais à prendre la mesure de la gravité du coronavirus  © 2020 D.R./Info241

Le président « élu » du Gabon, Jean Ping, a pris une nouvelle fois la parole ce vendredi pour sensibiliser les Gabonais à s’armer face à l’urgence sanitaire que fait planer la pandémie de coronavirus. Déplorant l’impréparation du Gabon face à cette pandémie qui gagne du terrain dans le pays, l’opposant a appelé les populations « à prendre la mesure de la gravité des conséquences de la pandémie ». Ce, après que les autorités sanitaires aient déclaré ce jour un quatrième cas de Covid-19, décédé également ce matin à 8h05.

Lire aussi >>> Le Gabon déclare son premier décès de patient atteint de coronavirus

Jean Ping prend très au sérieux la menace sanitaire que fait planer le coronavirus sur la vie des Gabonais. Après un premier discours prononcé le 12 mars lors de l’annonce officielle du premier cas de patient positif au Covid-19 dans le pays, celui qui revendique toujours sa victoire volée par les autorités de Libreville à la présidentielle de 2016, a une nouvelle fois pris la parole ce vendredi pour appeler les Gabonais à se préparer au pire avec cette pandémie qui a officiellement touché 4 personnes dans le pays à ce jour.

L’intégralité de l’appel de Jean Ping aux Gabonais

« Hier, le Directeur général de l’Organisation Mondiale de la santé (OMS) a interpellé l’ensemble de notre continent sur la nécessité de se préparer au pire », a-t-il prévenu. Avant de renchérir : « Ce matin, j’ai appris avec une immense tristesse, que le Gabon a enregistré officiellement, son premier cas de décès, en relation avec la pandémie du coronavirus ». Jean Ping qui n’a pas manqué de présenter ses « sincères condoléances à la famille et aux proches du disparu », a surtout insisté sur les gestes barrières à adopter pour freiner la pandémie.

« Je veux dire solennellement qu’il est impératif que nous prenions conscience de la première protection que nous nous devons à nous-­mêmes, à nos familles, à nos amis et à notre Nation ». Cette protection passe par « les gestes simples prescrits dans le monde entier : lavez-vous les mains ; éternuez dans votre coude ; évitez les attroupements et respectez la distance ; restez chez vous », a-t-il souligné. Car « Il s’agit de sauver le Gabon en préservant nos vies et la vie des autres, autour de nous ».

Avant de clore son propos, l’opposant n’a pas manqué d’adresser des pics en règle à l’administration d’Ali Bongo. « En dépit de la crise institutionnelle et du grave état d’impréparation de notre pays », « ce qui compte le plus pour moi (...) c’est de vous convaincre de la nécessité de faire face comme un seul homme, à la situation et la nouvelle épreuve qu’est cette pandémie, avec la dernière énergie, la force de l’instinct de survie et la volonté porteuse de salut ». Voilà qui est dit !


Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article