Web-Stat analytics
Régulation

Les autorités gabonaises suspendent « à titre conservatoire » plusieurs opérateurs en douane

Les autorités gabonaises suspendent « à titre conservatoire » plusieurs opérateurs en douane
Les autorités gabonaises suspendent « à titre conservatoire » plusieurs opérateurs en douane © 2020 D.R./Info241

La Direction générale des douanes et des droits indirects (DGDDI) a tapé hier du point sur la table. Dans une décision prise jeudi par son directeur général, Dieudonné Lawamouho Obissa, ce sont 7 déclarants en douanes et 7 importateurs qui viennent d’être suspendus à titre conservatoire pour n’avoir pas « satisfaits aux injonctions de l’administration des douanes ». Autour de cette décision plane également l’ombre des « des arriérés des droits de douanes dus au Trésor public » par lesdites entreprises.

Les autorités gabonaises ont publié ce vendredi une liste de commissionnaires en douanes interdits d’activités sur l’ensemble du territoire national. Il s’agit des déclarants en douanes ci-après : UCO Transit, AITC, Armement Secam, Transtar, Transgo, Fret Tam, TMAC et Tata Shipping. Mais aussi des importateurs suivant : Meilleurs Prix PK12, Unifood, Africa Dany, Dashun, Fali, Paradis Alimentaire et Etablissement Hore Werdouz.

Dans son communiqué de presse, Dieudonné Lawamouho Obissa pointe une décision consécutive aux résultats de contrôles d’importations d’huiles végétales effectués par ses services. Ainsi, ces importateurs incriminés n’auraient pas « satisfaits aux injonctions de l’administration des douanes ». De son coté, le ministère de l’Economie et des Finances a, dans un communiqué parvenu ce vendredi à la rédaction d’Info241, évoqué plus exhaustivement les raisons de cette suspension conservatoires.

Le communiqué gouvernemental pointe quant à lui « la non adhésion de ces entreprises à un syndicat, de l’absence d’agrément de la Communauté économique et monétaire des Etats de l’Afrique centrale (CEMAC) et des arriérés des droits de douanes dus au Trésor public ». Une décision de la DGDDI prise conformément au « Code des douanes en vigueur en République gabonaise qui fixe notamment les conditions d’éligibilité des opérateurs dans le domaine de l’import-export », rassure le communiqué du ministère de l’Economie.


Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article