Chômage au Gabon

Les chômeurs du Gabon interpellent Ossouka Raponda sur leur situation toujours insoluble !

Les chômeurs du Gabon interpellent Ossouka Raponda sur leur situation toujours insoluble !
Les chômeurs du Gabon interpellent Ossouka Raponda sur leur situation toujours insoluble ! © 2020 D.R./Info241

Alors que l’arrivée de Rose Christiane Ossouka Raponda au poste de Premier ministre vire au repli ethnique et partisan, la tache à accomplir par la première femme chef d’un gouvernement n’attend point le nombre de jours. dans une lettre ouverte parvenue à la rédaction d’Info241, le Mouvement national des chômeurs du Gabon (MNCG) interpelle la promue sur éleur profonde inquiétude quant à la mise en œuvre du plan de pauvreté dans son volet de lutte contre le chômage dans notre pays". Autant dire l’ampleur de la tache qui attend l’ancienne mairesse de Libreville propulsée à la tête du gouvernement.

Le Mouvement national des chômeurs du Gabon (MNCG), une association de lutte contre le chômage et de défense des droits des chômeurs, a saisi ce lundi Ossouka Raponda à travers une lettre ouverture. L’association de chômeurs tire la sonnette d’alarme sur « la mise en œuvre du plan de pauvreté dans son volet de lutte contre le chômage dans notre pays ». « Inquiétude à laquelle s’ajoute leur forte désapprobation quant aux annonces faites au sujet de l’égalité de chance », ajoute le MNCG.

Le mouvement de chômeurs gabonais loin de laisser la nouvelle Premier ministre se reposer sur ses lauriers prévient : « chaque jour que l’état du chômeur et les demandeurs d’emplois s’aggrave dangereusement dans notre pays sans que cela n’inquiète personne ». Et d’ajouter : « Comment comprendre que le constat porté par tous, y compris le chef de l’État son Excellence Ali Bongo dans tous ses adresses, à la nation depuis 7 ans aujourd’hui sur la question du chômage, n’amène aucune dynamique réellement, aucune bonne nouvelle malgré l’urgence des difficultés à traiter ? Aucune annonce nouvelle de votre part depuis le gel des recrutements en Août 2016 ».

Et de jeter : « Vous venez d’être nommée Premier ministre, nous devons vous accorder le bénéfice du doute. Mais nous pensons avec la plus grande fermeté que la jeunesse gabonaise ne peut plus supporter, il y a urgence d’agir. Il existe de l’emploi dans notre pays, nous sommes prêts à vous faire des propositions ». Et le MNCG de rappeler à la promue sa mission : « Votre mission à la tête du gouvernement c’est la relance économique, ce qui signifie la création et le maintien des emplois. Cette mission est très lourde mais pas impossible . Pour atteindre vos objectifs, il faudrait mettre le chômeur lui-même face à ses responsabilités ».

Et d’alerter : « Tous les indicateurs sont au rouge et indiquent que le gouvernement n’a toujours pas pris la mesure de la crise liée à la pénurie de l’emploi dans notre pays. Et notre contribution aujourd’hui c’est de vous aider à nous aider afin d’aider le chef de l’État de faire du Gabon un pays émergent d’ici 2025. Oui c’est possible ! Avec un peu de volonté de d’amour pour notre nation ». A charge donc à Rose Christiane Ossouka Raponda de réussir là où plusieurs Premiers ministres avant elle, ont brillamment échoué.


Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article