Revirement

Lieux de culte : le gouvernement gabonais renonce à plusieurs mesures contraignantes

Lieux de culte : le gouvernement gabonais renonce à plusieurs mesures contraignantes
Lieux de culte : le gouvernement gabonais renonce à plusieurs mesures contraignantes © 2020 D.R./Info241

Grande victoire pour les leaders religieux dans le bras de fer qui les opposaient au gouvernement depuis le 16 octobre. A la veille de l’ouverture consentie des lieux de culte par les autorités gabonaises, la Première ministre Rose Christiane Ossouka Raponda et les ministres de la Santé et de l’Intérieur ont tenu ce jeudi une réunion de clarification avec les leaders religieux. Il ressort de cette réunion que le gouvernement renonce à plusieurs points d’achoppement avec les leaders religieux : l’eucharistie, la dîme ou les offrandes et le test de négativité au Covid-19.



Les confessions religieuses sortent victorieuses des mesures contraignantes imposées par le gouvernement Ossouka Raponda liées à leur réouverture. Après le bras de fer de dimanche dernier, le pouvoir gabonais qui a eu recours à l’usage de la force contre les religieux, a décidé d’ouvrir la porte des négociations. Ali Bongo qui avait pourtant affiché une fermeté à leur égard, a finalement lâché du lest lundi en invitant son gouvernement à dialoguer avec les leaders religieux.

Quelques responsables religieux lors de cette séance de travail

C’est le but poursuivi par la réunion de travail qui s’est tenue ce jeudi à Libreville dans les locaux de la primature entre la Première ministre, les ministres de l’Intérieur et de la Santé et, les leaders des confessions religieuses. Ces derniers voyaient d’un mauvais œil que l’Etat viennent à réguler leur pratique religieuse dans ce qui relevait de leurs prérogatives sacrées. C’est désormais chose faite puisqu’ils auront désormais le droit d’organiser librement et à leur manière, les célébrations religieuses dans le strict respect des mesures barrières.

Ainsi, le gouvernement Ossouka Raponda a renoncé aux mesures contraignantes qu’il avait imposé aux religieux notamment l’eucharistie, la dîme ou les offrandes et le test de négativité au Covid-19 aux fidèles. Il revient désormais aux leaders religieux de mettre sur pied une organisation de leurs offices religieux qui tiennent compte de la pandémie de coronavirus et des risques encourus par les fidèles. Une victoire donc pour les hommes de Dieu, libres officiellement de rouvrir leur lieu de culte dès ce vendredi, sans craindre de représailles policières.


Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article