Religion

Réouverture des lieux de culte : Lambert Matha menace les responsables religieux

Réouverture des lieux de culte : Lambert Matha menace les responsables religieux
Réouverture des lieux de culte : Lambert Matha menace les responsables religieux © 2020 D.R./Info241

Rien ne va plus entre le gouvernement gabonais et de nombreux responsables religieux. Alors que certains d’entre eux, mécontents que l’allègement des mesures de confinement n’ait pas concerné les lieux de culte, ont annoncé leur réouverture dès ce 12 juillet. Une annonce qui a fait bondir le ministre de l’Intérieur qui menace ouvertement lesdits responsables religieux des « affres de la loi » tout en les invitant à une concertation.

Alors que plusieurs hommes d’église ont annoncé l’ouverture le 12 juillet de leur lieu de culte, les autorités gabonaises ont vivement réagi pour tenter de calmer la colère des religieux qui enfle depuis la dépénalisation de l’homosexualité voulue par le gouvernement. Dans un communiqué parvenu hier à la rédaction d’Info241, le ministre de l’Intérieur les invite même à une séance de travail en vue de l’ouverture des lieux des cultes tout en les menaçant de représailles.

Le ministre de l’Intérieur, lors de l’annonce des mesures d’allègrement du gouvernement contre le coronavirus

« S’agissant particulièrement du secteur religieux et au titre des concertations avec les partenaires, le Ministre d’Etat, Ministre de l’Intérieur, en sa qualité de Ministre du Culte, recevra dans les tout prochains jours, les responsables des différents ordres religieux en vue d’examiner avec eux avant soumission des conclusions au Gouvernement les conditions de reprise progressive de leurs activités », a indiqué hier Lambert Matha.

En attendant d’étudier avec eux ces conditions de reprise, le ministre a brandit le bâton contre les éventuels récalcitrants : « l’arrêté interdisant les rassemblements de plus de dix personnes est toujours en vigueur », a-t-il rappelé. Avant de menacer les responsables religieux qui oserait ouvrir leur lieu de culte avant son autorisation : « le Ministre d’Etat, Ministre de l’Intérieur rappelle qu’aucun lieu de culte n’est autorisé à réouvrir et que toute attitude contraire expose son ou leurs auteurs aux affres de la loi ».


Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article