Fait divers

Un effroyable accident de la route fait un mort entre Lastourville et Moanda

Un effroyable accident de la route fait un mort entre Lastourville et Moanda
Un effroyable accident de la route fait un mort entre Lastourville et Moanda © 2020 D.R./Info241

Le Gabon n’en finit plus avec les drames. Un tragique accident de la route est survenu jeudi en matinée entre Lastourville et Moanda, dans la province de l’Ogooué-Lolo précisément au village Lipaka 2. Cet horrible incident d’un rare effroi fait déplorer de pertes considérables tant humaine que matérielle.

La route continue d’être au Gabon un facteur de mortalité humaine majeur à en croire une tendance recrudescente des accidents de la circulation avec laquelle vient de renouer la province sur une ligne de son réseau routier rural. Lipaka 2 vient en effet de s’illustrer en horreur et pour cause, un camion assurant le transport de plusieurs sacs de ciments a fini sa course à la renverse à hauteur de cette bourgade située à quelques encablures de Moanda, la ville minière du Gabon.

Le véhicule accidenté

Les images témoignant de l’atrocité de cette catastrophe devenue virale sur les réseaux sociaux ne permettent pas de reconstituer objectivement les faits de cette tragédie. Pire, elles donnent lieu à des spéculations et autres supputations, nonobstant l’ampleur des dégâts est assez considérable. On y voit le chargement du mastodonte sens dessus dessous. Le choc est telle que le corps du conducteur mort sur le champs s’en retrouve fortement écrabouillé du fait de la violence du choc.

Les circonstances de cette épouvantable incident sont encore inconnues, mais il se susurre qu’une embardée incontrôlée de l’engin à 10 roues aurait occasionné son dérapage du haut d’une falaise. Toutefois, une enquête devrait déterminer les circonstances réelles de cet accident mortel.


Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article