Appel à la solidarité

Des triplées entre la vie et la mort à l’hôpital régional de Port-Gentil

Des triplées entre la vie et la mort à l’hôpital régional de Port-Gentil
Des triplées entre la vie et la mort à l’hôpital régional de Port-Gentil © 2022 D.R./Info241

Une mère gabonaise appelle à l’aide après avoir donné naissance ce jeudi à des triplées au centre hospitalier régional de N’tchéngué de Port-Gentil. Nées prématurément, les trois fillettes nécessitent une évacuation d’urgence vers la capitale gabonaise pour des soins appropriés. Un cri de détresse que lance la mère des triplées à l’endroit des autorités gabonaises car l’hôpital de Port-Gentil ne peut les prendre en charge sur plus de 72h. Une course contre la montre pour sauver les trois nourrissons.

Info241 sur Whatsapp

La famille de Lindsay Matsanga Nziengui vient de s’agrandir. Cette jeune gabonaise âgée de 27 ans, vient de donner naissance à des triplées en début de journée ce jeudi. Elles sont nées avec des poids compris entre 900 et 1 000 grammes dans un contexte de grands prématurés. C’est-à-dire, qu’elles sont nées au bout de 28 semaines, soit 7 mois. Sauf qu’actuellement la capacité de prise en charge de l’hôpital régional de N’tchéngué est très limitée. La structure dispose bien évidemment d’un plateau technique pour venir en aide aux nourrissons.

La course contre la montre

Malheureusement, cette aide ne peut pas excéder les 72h. Et depuis jeudi, c’est la lutte que l’établissement sanitaire de la capitale économique gabonaise mène pour maintenir en vie ces trois adorables bébés, en attendant qu’une structure plus équipée en la matière puisse les prendre en charge le temps d’une évacuation. « Je crois que c’est au sein de la structure Mère et enfants que ces enfants pourront être mieux traités », suggère une source médicale rencontrée par Info241.

Une vue des triplées sous couveuse

Les médecins depuis leur naissance ont procédé au réchauffement, au conditionnement ainsi qu’à la mise en place des voies permettant leur oxygénation permanente pour une respiration fréquente, tout ceci afin que le cœur fonctionne correctement. Après toutes ces étapes, l’un des problèmes fondamentaux, c’est leur alimentation. Un aspect de leur vie qui doit se faire dans un temps bien précis et délicat. Il est impérieux d’agir dans les temps les plus logiques possibles. Car, les triplées sont dans un contexte de grands prématurés et d’hypotrophie.

L’appel à l’aide de la mère

Pour ces nouveau-nées, chaque jour qui passe peut tourner au vinaigre. C’est pourquoi l’hôpital et la mère des triplées souhaitent une évacuation vers un plus grand centre de santé capable de les suivre à la lettre comme du lait sur le feu.
« J’appelle à l’aide à l’État, au président de la République Ali Bongo Ondimba et à sa femme. Mes enfants ont besoin d’aide s’il vous plait pour leur évacuation illico presto sur Libreville. Ce sont des prématurées. Je vous en supplie ! », supplie Lindsay Matsanga Nziengui, la mère en détresse.

La mère des triplées appelant à l’aide

Pour cette évacuation, selon des sources proches du dossier, il lui faudrait avoir la bagatelle somme de 4 millions FCFA pour que lui soit autorisé le transfert de ses enfants par hélicoptère sur Libreville. Et ce, avant lundi, date butoir. Pour l’instant, le maintien en vie de ces trois bambins repose sur deux aspects : le cardiorespiratoire et le thermique. Dès le jour de naissance à aujourd’hui, on note de légères évolutions. Lindsay Matsanga Nziengui est joignable au 074 222 997.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article