Homicide

Deux jeunes gabonais arrêtés pour avoir tué un client pour une dette de 1 500 FCFA dans un bar

Deux jeunes gabonais arrêtés pour avoir tué un client pour une dette de 1 500 FCFA dans un bar
Les deux frères tueurs lors de leur arrestation à la brigade du Pk9 © 2022 D.R./Info241

La capitale gabonaise n’en finit plus avec les crimes de sang froid trop souvent maquillés en accident. Les agents de la brigade de gendarmerie du PK9 à Libreville ont dernièrement mis la main sur deux présumés assassins. Ils auraient tué un compatriote le 16 avril dernier pour le non-paiement d’une ardoise de 1 500 FCFA correspondant à la consommation de 3 bières dans le bistrot géré par les deux jeunes hommes de 18 et 21 ans. Avant de jeter le corps du mauvais client dans les eaux.

Info241 sur Whatsapp

Mise à jour du 25 mai à 10h30 : Selon les proches de la victime, Cédric Okaté (30 ans) avait promis aux deux jeunes de régler sa note le lendemain car après leur avoir tendu un billet de 10 000 FCFA, ils n’avaient pas de monnaie. Ce qu’ont refusé les deux hommes qui l’on poursuivi plus tard jusqu’à son domicile avant de le passer à tabac avec un chevron et de jeter son corps dans une rivière.

Therence Ndong Ondo (18 ans) et Romuald Mounguengui (21 ans), deux amis, sont de redoutables criminels. Et pour cause, ils ont été arrêtés lundi par les éléments de la brigade de gendarmerie du PK9 pour coups mortels. Ils auraient ôté la vie à un compatriote pour non-paiement d’une facture de consommation s’élevant à 1 500 FCFA.

Un crime pour 3 bières consommées

Selon plusieurs sources, les faits qui remontent à la nuit du 16 avril dernier, se sont déroulés au quartier PK14 de Libreville. Therence petit frère du gérant du bistrot absent et son acolyte Romuald ont fait ce jour-là la rencontre de Cédric Okaté, un client ordinaire qui était venu consommer quelques verres d’alcool. En entrant, ils auraient constaté que leur future victime était déjà dans un état d’ébriété. Malgré cela, il commande tout de même trois bières.

Le corps de la victime repêché des eaux

Quelques instants après avoir bu ses 3 bières, la victime décide de partir sans régler sa facture. Ce qui a frustré les gérants du bar. « Il est venu. Il était déjà touché. Il a consommé trois bières et m’a dit après ’petit je pars’. Je lui ai dit : ’grand, tu ne peux pas faire ça, tu n’as pas encore payé ta facture », relate froidement Thérence Ndong Ondo qui ne semble pas à son premier meurtre de sang froid.

Le passage à tabac de la victime

Stoppé dans son élan, Cédric Okaté plein de malices dira à son interlocuteur de patienter quelques moments juste le temps pour lui d’aller se soulager derrière le maquis. Une tentative qui va virer au drame. « Il m’a dit : ’reste là je vais pisser’. J’ai vu qu’il fuyait. Moi étant derrière lui, j’ai dit à mon frère d’aller par l’avant. On l’a attrapé puis tabassé. Romuald a pris une latte et l’a tapé à la tête, le monsieur est tombé. On l’a attaché et mis des cailloux sur lui. On l’a jeté dans la rivière d’à côté », a avoué Thérence Ndong Ondo.

C’est finalement aux bords du lac artificiel que le corps sans vie de la victime a été retrouvée par les agents de la gendarmerie du PK9 après plusieurs heures de recherches. Pour la modique somme de 1 500 FCFA, feu Cédric Okaté perd la vie. Ce mercredi, les deux présumés assassins seront présentés au procureur de la République qui devrait prononcer leur incarcération à la prison centrale de Libreville pour homicide volontaire.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article