Sortie officielle

Djoui l’Akassi, la plateforme des femmes de l’opposition gabonaise qui veut donner de la voix

Djoui l’Akassi, la plateforme des femmes de l’opposition gabonaise qui veut donner de la voix
Djoui l’Akassi, la plateforme des femmes de l’opposition gabonaise qui veut donner de la voix © 2022 D.R./Info241

L’actualité politique a été marquée ce samedi 7 mai à Libreville par la sortie officielle de la toute première coordination des femmes issues des partis politiques de l’opposition et sympathisantes pour la citoyenneté dénommée Djoui l’Akassi qui signifie en langue Obamba « la voix des femmes ». Cette plateforme entend prendre une part active dans les combats politiques en vue de l’alternance au sommet du pouvoir gabonais.

Info241 sur Whatsapp

La plateforme qui se veut citoyenne, regroupe les femmes de 14 partis politiques de l’opposition à l’instar du RPM, l’UPGL, le RPG, l’USP, RP, LD, l’UN, le PNG, l’UPN, le PBU, le Morena, l’UNF et l’UNB. Face à la situation qui prévaut dans le pays, entre autres le phénomène d’enlèvement d’enfants, la pédophilie, la prostitution... ces femmes souhaitent faire entendre leur voix.

Une autre photo de famille de cette cérémonie d’hier

"Nous sommes militantes des partis politiques de l’opposition. Cela veut dire que nos leaders savent ce que nous faisons. Nos leaders nous ont encouragé", a expliqué Marie Rose Melighe Me Ngwa, coordinatrice générale de Djoui l’Akassi. Avant de préciser que "C’est la première fois que les femmes de l’opposition se retrouve pour former une plateforme".

« L’objectif de notre regroupement est de vous faire part de notre sentiment devant la situation actuelle du Gabon et dans un cadre spécifique. La femme gabonaise est exacerbée par les malentendus permanents, de discours haineux, la diabolisation des groupes par d’autres comme si nous étions dans des pays différents. Tous autant que nous sommes, nous savons que notre société est bloquée, rien ne fonctionne correctement », a martelé la coordinatrice.

Les femmes de ces 14 partis ont signé une charte au cours de cette sortie officielle. Cette charte vise à déployer des actions politiques en vue de la présidentielle de 2023. Mais aussi, faire des propositions sur le financement équitable des partis politiques et l’usage du bulletin unique dans le processus électoral, dont elles ont dit être judicieux parce que réduisant les coûts d’impression, facilitant le choix de l’électeur et évitant la problématique des enveloppes accolées...

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article