CORONAVIRUS

Situation au Gabon
par Info241

En savoir +

Situation épidémiologique

Nouveaux cas Covid-19 rencensés 389
Nombre de décès depuis mars 2020 183 +5

Situation vaccinale

Première dose 100 884
Seconde dose 76 508

% de la population

4,86%
3,68%

Situation globale

1 607 +517 76 508 29 515 +289
Cas actifs Covid-19 Personnes vaccinnées Nombre total de cas
Covid-19 Covid-19
Espoirs olympiques

Jeux Olympiques 2021 : Quelles chances pour les 5 athlètes alignés par le Gabon ?

Jeux Olympiques 2021 : Quelles chances pour les 5 athlètes alignés par le Gabon ?
Les 5 athlètes qui défendront les couleurs du Gabon dans 4 disciplines © 2021 D.R./Info241

Les 32e Jeux Olympiques se sont ouverts hier vendredi à Tokyo (Japon). Une compétition mondiale majeure qui se déroule à huis clos en raison de la pandémie de coronavirus. Comme quelques autres pays africains, le Gabon y a dépêché sa délégation de 19 personnes dont seulement 5 athlètes. Il s’agit d’Anthony Obame (32 ans, taekwondo), Sarah Myriam Mazouz (34 ans, judo), Guy Maganga Gorra (28 ans, athlétisme), Adam Girard de Langlade Mpali (19 ans natation) et Aya de Langlade Mpali (17 ans, natation). Des compétiteurs dont les chances de remporter une médaille olympique est quasi infime à l’exception d’Anthony Obame bien qu’en baisse de forme.

Info241 sur Whatsapp

Avec une préparation à ces Jeux quelque peu bâclée quand elle n’a pas été elle-même victime des aléas de la pandémie de coronavirus, ce sont 5 athlètes gabonais qui se lance dans cette olympiade qui se déroulera jusqu’au 8 août prochain dans la capitale nipponne. Autant le dire tout de suite, la tâche sera rude pour les représentants du Gabon qui devront se surpasser pour espérer s’emparer d’une moindre médaille.

La course à l’exploit

Le Gabon qui en est à sa 11e participation, sera représenté dans 4 disciplines où les chances de victoire sont quasi-nulles. Malgré plusieurs défections d’athlètes de renom et ceux retenus pour diverses raisons liées à la Covid-19, la convoi gabonais emmené par le vice-champion olympique, Anthony Obame, pourrait finir en naufrage. Des exploits attendus notamment chez les Langlade Mpali en natation qui se sont qualifiés au titre des places d’universalité accordées par les Jeux.

L’arrivée des athlètes gabonais à Tokyo ce jeudi

Même son de cloche chez la judokate Sarah Myriam Mazouz quelque peu en méforme après avoir été elle aussi été infectée par la Covid-19 l’année dernière. Passer les 16e de finales de la compétition le 29 juillet prochain serait déjà une grande victoire pour sa première participation à ces Jeux. Guy Maganga Gorra qui évolue aux Etats-Unis, aura lieu fort à faire sur la distance des 100m qui n’est pas là aussi où il a le plus de réussite.

Mission impossible ?

Seule lueur potentielle au tableau, le taekwondoïste Anthony Obame sera appelé à rééditer dès ce mardi 27 juillet l’exploit de sa médaille d’argent obtenue en 2012. Mais ses récentes performances notamment aux Jeux africains de Dakar le mois dernier, laissent peu entrevoir une forme des grands jours. Il faudra donc à ces 5 athlètes plus que de la chance pour espérer ne pas faire de la figuration. Et ainsi, confirmer la célèbre citation apocryphe de Pierre de Coubertin : « L’essentiel n’est pas de gagner mais de participer ».

La rédaction d’Info241 vous livre le programme d’entrée en compétition des athlètes gabonais (heure de Libreville) :
- Anthony Obame (taekwondo) : mardi 27 juillet à 3h45 face au Slovène Ivan Trajkovic en 8e de finales des +80kg
- Sarah Myriam Mazouz (judo) : jeudi 29 juillet dès 5h00 face à la Polonaise Beata Pacut en 16e de finales des -78kg
- Adam Girard de Langlade Mpali (natation) : vendredi 30 juillet à 13h00 pour le 50m nage libre
- Aya de Langlade Mpali (natation) : vendredi 30 juillet à 13h19 pour le 50m nage libre
- Guy Maganga Gorra (athlétisme) : samedi 31 juillet dès 3h58 pour le 100m hommes

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article