Psychose

La panthère qui semait la terreur à Iboundji, enfin tuée après une traque de près d’un mois

La panthère qui semait la terreur à Iboundji, enfin tuée après une traque de près d’un mois
La panthère qui semait la terreur à Iboundji, enfin tuée après une traque de près d’un mois © 2022 D.R./Info241

Les habitants d’Iboundji Ogooué-Lolo (sud-est du Gabon) peuvent enfin dormir tranquille depuis ce week-end. La panthère dévoreuse de chiens et de chats a finalement été abattue ce samedi après-midi par un enseignant, Justin Mbandza, qui aura été le dernier à croiser le chemin du redoutable prédateur. Le félin qui avait mobilisé la présence de plusieurs forces de l’ordre dont des écogardes pour mettre fin à ses agissements, a finalement été mis hors d’état de nuire par un simple enseignant, chasseur à ses heures perdues.

Info241 sur Whatsapp

Lire aussi >>> Une panthère sauvage sème la terreur depuis plusieurs jours auprès des habitants d’Iboundji

Les populations de la commune d’Iboundji ont retrouvé leur sérénité troublée par la présence depuis fin avril par d’une panthère sauvage qui avait quitté son environnement naturel pour venir terroriser et tuer leurs animaux domestiques. Alors qu’un couvre-feu avait été instauré par le préfet du département de l’Offoué-Onoyé entre 22h et 6h pour la sécurité des plus jeunes, l’animal continuait de semer la psychose durant plusieurs semaines.

Le corps de l’animal mis hors d’état de nuire

L’exploit de la mort de cet animal sauvage est venu d’un des habitants et non des forces de l’ordre déployées pour sa capture depuis le 4 mai. Alors que notre enseignant, sa femme et leurs 4 enfants labouraient tranquillement leurs plantation aux alentours de 13h ce samedi, ils tomberont nez-à-nez avec la panthère qui se désaltérait paisiblement dans le feuillage. La réaction du père de famille ne s’est pas fait attendre.

Pris de panique et pour protéger sa famille, Justin Mbandza se saisira de son fusil avant de tirer à boulets rouges sur l’animal. Le félin ne parviendra pas à s’enfuir et s’écroulera. Les autorités alertées ne viendront que pour constater la mort du prédateur qui portait les stigmates à une de ses pattes d’un piège qui avait été dressé pour sa capture. Une mort qui devrait ramener la sérénité dans la ville même si d’autres dangers guettent les riverains.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article