Obligation vaccinale

La vaccination Covid-19 désormais imposée dans l’accès aux administrations gabonaises !

La vaccination Covid-19 désormais imposée dans l’accès aux administrations gabonaises !
La vaccination Covid-19 désormais imposée dans l’accès aux administrations gabonaises ! © 2021 D.R./Info241

A défaut de le dire ouvertement, les autorités gabonaises continuent d’imposer en douce la vaccination contre la pandémie de coronavirus. Si certaines institutions comme la Présidence gabonaise, le prévoit pour le 1er novembre au plus tard, d’autres ont fixé l’ultimatum à ce 1er octobre. Un moyen de rendre la vaccination obligatoire et faire mentir le moins possible Ali Bongo qui avait pourtant clamé haut et fort lors d’une allocution, à la veille du lancement de la campagne de vaccination contre la Covid-19 en mars dernier, que celle-ci resterait volontaire.

Moov Africa

Lire aussi >>> Ossouka Raponda exige la vaccination des ministres et des fonctionnaires gabonais !

Non, semble lui répondre au forceps le gouvernement gabonais qui a par la voix de la Première ministre Rose Christiane Ossouka Raponda a instamment exigé la semaine dernière à ses ministres et aux hauts cadres de l’administration de montrer l’exemple en se faisant vacciner. Puis dans un second temps, de l’imposer à l’ensemble des fonctionnaires de chacune des administrations publiques relevant de leur escarcelle. Des instructions fermes qui s’impose également aux usagers de ces administrations, sommés eux aussi de montrer pate blanche.

C’est notamment le cas au ministère du Pétrole et des Mines qui dans une note de service prise ce mardi, informe les usagers et le personnel que face aux « nouvelles mesures de lutte contre l’expansion de cette pandémie dans notre pays, le Secrétaire Général informe l’ensemble du personnel et les usagers qu’a compter du 1er octobre 2021, l’accès à tous les édifices relevant du Ministère du Pétrole, du Gaz et des Mines reste désormais conditionné par la présentation soit de la carte de la vaccination soit d’un test PCR négatif de moins de 7 jours pour les personnes ne pouvant se faire vacciner ». En somme, le test PCR serait réservé qu’aux personnes dont la vaccination serait contre-indiquée.

Une bien belle manière de contraindre à la fois le personnel réfractaire à la vaccination et l’ensemble de la population. Elle-même contrainte d’avoir recours aux services publics de se faire vaccination sinon de se voir éconduire de ces lieux administratifs. Un manque de courage politique des autorités qu’elles semblent contorsionner à la perfection en excluant à la fois les fonctionnaires non vaccinés et les usagers qui depuis mars dernier, continuent de bouder leur plaisir de se faire inoculer l’un des trois vaccins Covid-19 désormais disponibles.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article