Elan humanitaire

Maisons détruites à London : Imad Jaber se propose de reloger la famille déguerpie à Malibé

Maisons détruites à London : Imad Jaber se propose de reloger la famille déguerpie à Malibé
Maisons détruites à London : Imad Jaber se propose de reloger la famille déguerpie à Malibé © 2022 D.R./Info241

On en sait désormais un peu plus sur l’affaire d’expropriation musclée qui défraie la chronique au Gabon depuis ce 15 juin. Le litige foncier oppose une famille gabonaise à une autre libanaise qui prétend être la véritable propriétaire du titre foncier n°2821, section F parcelle 52. Après avoir déguerpi de force les occupants gabonais, établis sur les lieux depuis 1923, le propriétaire « légal » Imad Jaber Nzong serait très généreux. Il a même proposé de loger les victimes dans un autre terrain qu’il détient à Malibé dans la commune d’Akanda.

Info241 sur Whatsapp

Lire aussi >>> Maisons détruites à London : Le ministère gabonais de la Justice annonce l’ouverture d’une enquête

Imad Jaber Nzong, par ailleurs président de la communauté libanaise du Gabon, l’homme à l’origine de la destruction ce mercredi de 15 maisons appartenant à une famille gabonaise au quartier London de Libreville, continue de faire parler de lui. Après les images choquantes du déguerpissement au bulldozer de la famille de Gervais Fylla qui a suscité un tollé, l’homme d’affaires a fait une proposition de relogement de ses victimes déguerpies par la force publique.

Imad Jaber Nzong (centre), posant ici avec l’ancien secrétaire général du parti d’Ali Bongo

Selon nos confrères de l’Union qui ont rencontré les deux parties en conflit, Imad Jaber Nzong crie à la mauvaise foi des plaignants et être dans cette bataille depuis plus de 24 ans. Ce qui ne l’a pas empêché d’avoir la main généreuse après celle de fer. Ce, dans un élan purement humanitaire. Celui qui se présente comme le véritable propriétaire du terrain querellé a annoncé être en mesure d’offrir un autre terrain de plus petite taille (500 m2 contre celui de 1 200 m2 exproprié) à la famille gabonaise déguerpie.

Ainsi, Imad Jaber Nzong serait prêt pour des raisons humanitaires, « à céder une parcelle de 500 mètres carrés clôturée à la famille déguerpie du côté de Malibé dans la commune d’Akanda. En plus des moyens financiers permettant à cette dernière de se réinstaller confortablement », indique l’Union dans sa livraison de ce samedi. Une générosité « humanitaire » que devrait apprécier à juste titre les victimes qui ont tout perdu.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article