Naufrage

RDC : Une quarantaine de personnes portées disparues après un naufrage en Ituri

RDC : Une quarantaine de personnes portées disparues après un naufrage en Ituri
RDC : Une quarantaine de personnes portées disparues après un naufrage en Ituri © 2022 D.R./Info241

Une quarantaine de personnes sont portées disparues et trois autres ont péri dans le naufrage d’une pirogue motorisée, mercredi au lac Albert, dans le nord-est de la République démocratique du Congo (RDC), a rapporté jeudi la radio des Nations unies dans le pays. Le drame a été provoqué par un vent violent sur ce lac dans la province de l’Ituri.

Info241 sur Whatsapp

L’embarcation avec été accidentée avec plus de 50 passagers à bord, rapporte la radio okapi, précisant qu’elle avait quitté le village Ramogi, en territoire de Djugu le même mercredi matin pour se rendre à Tchomia, en territoire de Mahagi. C’est après quelques heures de navigation que cette embarcation a été surprise par ce vent violent.

La radio onusienne se base sur des témoignages des rescapés et autres sources locales. Une dizaine d’autres personnes ont été sauvées de la noyade par des pécheurs qui ont porté les premiers secours.

Des recherches se sont poursuivies, jeudi, pour trouver d’éventuels survivants, sans succès. Des sources officielles n’ont pas communiqué sur ce drame produit dans une province dirigée par des militaires et policiers dans le cadre d’un état de siège proclamé depuis plus d’une année pour faire face aux groupes armés. La navigation de petites embarcations est interdite la nuit sur les eaux congolaises par les autorités.

Les accidents sont fréquents sur les cours d’eau de la RDC, en raison de la vétusté des embarcations, de leur surcharge en passagers qui ne portent pas de gilets de sauvetage et la plupart ne savent pas nager, mais aussi à cause du fret qui ne respecte pas le tonnage autorisé et l’absence de balisage.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article