Post-mortem

Son concubin décédé, elle refuse qu’il soit enterré sur... le propre terrain du défunt !

Son concubin décédé, elle refuse qu’il soit enterré sur... le propre terrain du défunt !
Un véhicule de police interdisant l’accès au terrain pour l’inhumation © 2021 D.R./Info241

Libreville sait aussi peut rimer avec les faits divers sordides. Décédé le 14 janvier à Libreville, Théophile Massala n’est toujours pas inhumé alors que son corps était sorti de Gabosep le 4 février pour être inhumé à son domicile de Bambochine le lendemain. En route pour sa dernière demeure après avoir veillée toute la nuit avec son corps, la famille de l’ancien chef de quartier d’Avea 3 se verra refuser l’accès par les agents de forces de police nationale mandatés selon eux par le procureur de la République près le tribunal de première instance de Libreville.

News sur WhatsApp

De son vivant, le vieux Théophile avait recommandé qu’il soit enterré chez lui au quartier Bambochine où repose d’ailleurs sa légitime épouse, feue Victorine Mougoula, décédée en décembre 2019. A la manœuvre de cette opposition, se trouve une dame Suzanne Mandjedi. Cette dernière fut la concubine du défunt. Aucun lien légitime ne lie cette dernière à feu Théophile Massala, rappelle la famille. Après son AVC, le défunt avait été abandonné par sa concubine Suzanne Mandjedi.

Le caveau prévu, mais finalement refermé sur le terrain du défunt chef de quartier

La tombe creusée par les parents de Théophile Massala a été refermée et le corps reconduit à Gabosep. N’ayant pas digéré la réaction de Suzanne Mandjedi avec qui le défunt n’avait aucun enfant, les descendants de Sieur Théophile Massala saisiront le tribunal de première instance de Libreville. L’audience a eu lieu le 9 février 2021, l’affaire a été délibérée le 11 février.

Comble de l’ironie, le tribunal de première instance de Libreville s’est déclaré incompétent. Une décision que fustige la partie civile. Pendant ce temps, le corps de l’ancien chef de quartier d’Avea 3 est toujours dans mes glaçons de la maison de pompes funèbres.

Pourquoi Suzanne Mandjedi s’oppose t-elle à ce que le vieux Théophile Massala soit inhumé sur son terrain ? Pourquoi refuse-t-elle qu’il repose enfin au côté de sa légitime épouse, comme cela aurait été son souhait avant sa mort ? Une main noire tirerait elle les ficelles dans cette affaire ? Difficile de trancher à ce stade de l’affaire.


Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article