Intempéries

Un orage d’une rare violence détruit une centaine d’habitations à Port-Gentil

Un orage d’une rare violence détruit une centaine d’habitations à Port-Gentil
Un orage d’une rare violence détruit une centaine d’habitations à Port-Gentil © 2022 D.R./Info241

Plusieurs toitures ont été arrachées par un orage d’une rare violence survenu dans la nuit de vendredi à samedi dans la capitale économique gabonaise, Port-Gentil, endommageant plusieurs habitations. On compte plus de 150 familles à la belle étoile avec l’électricité qui a été coupée durant plusieurs heures. La ville s’est réveillée sinistrée avec des débris et autres résidus d’habitations à travers le bitume.

Info241 sur Whatsapp

Des épisodes météorologiques de forte intensité ont agité l’ensemble de la commune de Port-Gentil. C’est vers 2h du matin qu’un entonnoir nuageux s’est formé, traversant la ville d’ouest en est et semant la dévastation sur son passage. La rue des fonctionnaires située dans le 2e arrondissement près du Copa Cabana a été le théâtre d’un spectaculaire événement lors de l’épisode de vents violents.

Une vue des dégâts

Plusieurs toitures faites de tôles se sont envolées sous l’assaut des rafales et se sont écrasées sous la chaussée. Toujours dans le 2e arrondissement, du quartier Chic, à la ruelle de l’école protestante en passant par le Carrefour de l’amitié et ainsi qu’au marché du Grand village le constat est le même : toitures et compteurs d’électricité arrachés.

« Moi et tous mes enfants avions dormi à la belle étoile. Vers 3h du matin, c’est toute la toiture qui a été violemment soulevé par le vent. On a été inondés. Heureusement que l’on n’a pas été électrocuté. Que les personnes de bonne foi nous viennent en aide », supplie Eugénie Sidonie Mambanga, une des nombreuses victimes. Même si plusieurs toitures ont été arrachées et de nombreux poteaux électriques jetés par terre, aucune perte en vie humaine n’est à déplorer.

Une des maisons sinistrées

On dénombre en revanche, près d’une vingtaine de maisons inhabitables et au moins 150 bâtiments endommagés. L’heure est actuellement aux réparations. « Nous essayons actuellement de rafistoler ce qui est récupérable histoire de dormir avec les enfants. Cette année, c’est l’une des grandes pluies qui a fait bouger les cœurs des familles. Ça n’était jamais arrivé depuis le début des pluies », explique à Info241 Lindsay Logan, une des personnes sinistrées.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article