Taxes municipales

Mairie de Libreville : Eugene Mba suspend les missions de collecte des taxes municipales

Mairie de Libreville : Eugene Mba suspend les missions de collecte des taxes municipales
Mairie de Libreville : Eugene Mba suspend les missions de collecte des taxes municipales © 2021 D.R./Info241

C’est la deuxième action d’éclat à mettre à son actif. Installé depuis peu à la tête du conseil municipal de Libreville, Eugene Mba a décidé ce 15 janvier de la suspension de toutes les opérations de recouvrement au titre des taxes. Cette décision fait suite à la radiation de plusieurs centaines de conseillers et chargés de missions fantômes sous l’administration de son prédécesseur Léandre Nzué.

News sur WhatsApp

C’est par le biais d’un communiqué signé par le nouvel inspecteur général municipal, Max Florent Ndong Moukanjo, dont copie est parvenue à notre rédaction que le nouvel édile de la capitale gabonaise a rendu publique cette nouvelle décision. « Le Maire de la Commune de Libreville, porte à la connaissance des opérateurs économiques que les missions relatives à la collecte des taxes, excepté la liquidation des droits de place (timbres), sur le territoire communal sont suspendues jusqu’à nouvel ordre à compter du lundi 18 janvier 2021 », précise le document. Et d’ajouter : « Un communiqué officiel ultérieur fera l’objet de la reprise de celles-ci ».

Sans toutefois se substituer aux destinataires dudit communiqué, il n’est pas risqué d’imaginer la joie qui doit être la leur à l’annonce de cette nouvelle. Sous l’administration de l’équipe du maire écroué à la prison centrale de Libreville pour malversations financières présumées, les cris des opérateurs économiques, y compris des plus basses catégories telles que des commerçantes vendant à même le sol étaient quotidiens. Certaines allaient jusqu’à maudire publiquement ces agents municipaux véreux qui se comportaient tels de vrais brigands dans la capitale gabonaise. N’hésitant pas à arracher ou simplement détruire des marchandises de petits vendeurs. Le calvaire de ces derniers était devenu insoutenable. Au mépris de la courtoisie, ladite collecte des taxes s’assimilait dorénavant à de véritables braquages en règle, avec parfois de fausses apparences de légalité.

À côté de ces pratiques déplorables qui ternissaient chaque jour un peu plus l’image de l’Hôtel de ville de Libreville, des collecteurs parallèles flanqués de faux apparats d’agents municipaux sillonnaient eux aussi les mêmes artères. Plusieurs fois dénoncés mais jamais suspendus ou ordonnés, Eugene Mba pourrait avoir choisi de faire le grand toilettage de fond au sein de cette “maison”, véritablement poule aux œufs d’or de plusieurs grands gangsters de la République. Une démarche qui, si elle va jusqu’à son terme, pourrait lui donner une meilleure visibilité. Quitte à assainir profondément les caisses et même la ressource humaine souvent fourre-tout au sein l’Hôtel de ville.


Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article