Pouvoir familial

Noureddin Bongo fait appel à Tony Blair pour l’aider à gérer l’administration gabonaise

Noureddin Bongo fait appel à Tony Blair pour l’aider à gérer l’administration gabonaise
Noureddin Bongo fait appel à Tony Blair pour l’aider à gérer l’administration gabonaise © 2020 D.R./Info241

Seul maître à bord du palais présidentiel depuis l’éviction et l’incarcération de ses rivaux dont Brice Laccruche Alihanga Fargeon et les ennuis de santé d’Ali Bongo, Noureddin Bongo Valentin, continue de façonner le pouvoir gabonais à sa convenance. Pour l’aider à reformer l’administration gabonaise, le fils d’Ali Bongo veut s’entourer des services de l’ancien Premier ministre britannique Tony Blair. Il faut dire que le nouveau coordinateur des affaires présidentielles a été fortement influencé par cet homme politique anglais, du temps où celui-ci faisait ses études dans ce pays d’Europe.

Lire aussi >>> Noureddin, le fils d’Ali Bongo propulsé coordinateur général des Affaires présidentielles

Noureddin Bongo Valentin bombardé par son père coordinateur général des affaires présidentielles au palais présidentiel de Libreville, continue de prendre ses marques. Après avoir obtenu le classement sans suite d’une plainte pour corruption déposée contre lui par plusieurs organisations de la société civile gabonaise, le fils à papa prend de plus en plus ses aises au sommet de l’administration de son père. Ce, alors qu’Ali Bongo demeure peu visible sur le terrain en raison de son récent accident vasculaire cérébral survenu en 2018.

Noureddin au coté de son père président du Gabon

Selon la livraison n°818 de La lettre du continent de ce mercredi, Noureddin Bongo Valentin qui a étudié à Londres, a « récemment pris langue le Tony Blair Institute For Global Change (TBIGC), la structure qui chapeaute toutes les activités de conseil de l’ancien premier ministre, tout particulièrement en Afrique ». Le fils d’Ali Bongo qui a décidément la main sur le pouvoir gabonais, souhaite avoir les lumières de Tony Blair pour reformer l’administration gabonaise dont plusieurs hauts cadres font déjà les frais de l’opération mains propres baptisée scorpion.

Lire aussi >>> A peine nommé, Noureddin Bongo déjà rattrapé par trois plaintes pour corruption

Il faut dire que depuis l’incarcération de l’ancien homme fort du palais présidentiel Brice Laccruche Alihanga et de ses hommes, Noureddin Bongo Valentin a enfin le champ libre pour diriger le pays de son père. Malgré son jeune age et son manque d’expérience politique, le fils de Sylvia Bongo continue de reprendre en main le pouvoir familial que s’est attribué la famille Bongo sur le Gabon avec le soutien de l’ancienne puissance coloniale. Sa nomination le 5 décembre dernier, n’est venue qu’officialiser son statut de nouveau patron du pays.


Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article